fbpx

Actualités

Oui, la GGI pour se faire respecter

30 2021

Édition de mars 2021 (PDF)

Vos représentantes et représentants syndicaux vous ont conviés, au cours des dernières semaines, à participer à des assemblées générales virtuelles (AG). Outre les informations qui vous ont été transmises quant à l’état de la négociation, vous vous êtes prononcés, entre autres, sur deux sujets importants : la proposition visant à se doter d’un mandat de grève générale illimitée (GGI) à partir du 31 mai, s’il n’y a pas d’avancées significatives aux tables de négociation, et la nouvelle phase du plan d’action-mobilisation. Vous avez été des milliers à prendre part à vos instances locales. Bien sûr, les enjeux qui vous étaient présentés ont suscité un vif intérêt et, il va sans dire, les moyens technologiques ont facilité ces grands rassemblements. Dans tous les milieux, des records de participation ont d’ailleurs été battus!

Un appui massif en faveur du mandat de la GGI

C’est donc le 25 mars, lors du Conseil fédératif de négociation (CFN), que les résultats des votes des 9 syndicats affiliés à la FAE ont été présentés. Quelque 79 % des personnes ayant participé aux AG ont voté en faveur du mandat de GGI. Ainsi, le CFN a pu officiellement adopter ce moyen de pression, à exercer à compter du 31 mai 2021, sous réserve que : ce mandat de grève s’exerce si le CFN constate qu’il n’y a aucune avancée significative sur la base de nos revendications aux tables de négociation intersectorielle et sectorielle; ce mandat de grève soit levé dès que le CFN le juge pertinent; le CFN se réunisse au moins une fois par semaine durant l’exercice du mandat de grève générale illimitée. Ce résultat témoigne de la volonté des profs d’améliorer concrètement leurs conditions de travail et d’exercice. Vous vous êtes exprimés, de manière claire et non équivoque : il n’est pas question que le contexte pandémique, bien qu’inédit, puisse être utilisé par le gouvernement pour négocier à rabais! Maintenant, à partir du moment où ce Point négo a été diffusé, soit le 30 mars, le gouvernement a 62 jours pour poser les gestes qui permettront d’éviter la tenue d’une GGI. Le décompte est lancé! Les discussions se poursuivent aux tables de négociation dans le cadre de la phase exploratoire (voir le Point négo de février 2021); il faut que les prochaines semaines permettent d’effectuer des gains, qui revaloriseront la profession enseignante, notamment sur le plan salarial.

Faire vivre la nouvelle phase du plan d’action-mobilisation

La négociation est un long processus qui exige que nous assumions toutes et tous nos responsabilités. En ce sens, les personnes déléguées, lors de la réunion du CFN du 29 mars, ont adopté à l’unanimité la nouvelle phase du plan d’action-mobilisation. Au-delà de la GGI, qui constitue un moyen et non une fin en soi, il faut poursuivre la lutte et continuer à mettre en application les divers moyens que nous nous sommes donnés. Nous vous invitons à continuer de manifester votre solidarité en posant les gestes prévus au plan d’action-mobilisation, qui vous a été communiqué par vos responsables locaux. Les mandats qui ont été confiés par les différentes instances décisionnelles continuent de guider les discussions que nous avons avec le gouvernement. En faisant vivre cette nouvelle phase du plan d’action-mobilisation, nous envoyons un message fort au gouvernement : nous soutenons les personnes qui négocient en notre nom aux tables de négociation!

Solidarité!